Après avoir travaillé plus de 20 ans dans mon agence de communication, passionné de voyages, j’ai découvert l’Asie au cours d’une trentaine de séjours (soit au total 5 ans de ma vie) et j’ai eu la chance d’y faire de nombreuses rencontres et de nombreux ami(e)s.
Au début, mes contacts avec les habitants de ces différentes cultures ont été alimentés par ma curiosité de comprendre ce qui se cachait derrière tous les sourires que je pouvais voir (alors que ces personnes étaient souvent dans le dénuement).

Bien sûr mon mental ne pouvait pas comprendre, puisqu’il avait enregistré que la matérialité était l’unique source du bonheur.
C’est donc avec le partage et l’écoute, que ces échanges m’ont conduit à chercher et à voir notre bien-être sous un autre angle. Cette démarche personnelle m’a naturellement poussé à découvrir quelque chose de très simple, mais qui n’est pas assez présent dans notre culture occidentale. Un lien très étroit entre notre corps, nos émotions et bien sûr notre cerveau.
Pour bien comprendre notre mécanisme intérieur, il faut écouter le neurologue Alain Prochiantz qui explique :

« Ce n’est pas le cerveau qui génère la pensée, mais c’est bien la pensée qui génère le cerveau ».

Une fois que l’on a saisi et accepté que nous sommes créateur du moteur qui nous dirige. Une fois que l’on sait que notre cerveau est l’outil le plus puissant que l’on connaisse
aujourd’hui dans l’univers (1 million de milliards de connexions entre les neurones).
Alors nous pouvons commencer à travailler sur notre outil, pour le recréer.
C’est pour cela que je pratique le Yoga et la méditation depuis plus de quinze ans.
Depuis plusieurs années, je me consacre à l’idée de continuer ce partage que j’ai reçu. C’est pour cela que je me suis reconverti professionnellement.
A présent je suis hypnothérapeute diplômé par l’Institut Français D’Hypnose Humaniste et Ericksonnienne et j’exerce en libéral à Paris.

elit. vulputate, Phasellus Lorem Sed efficitur. neque. luctus et,