unnamed

8 – Comment notre petite voix intérieure peut-elle créer des conflits intérieurs ?

Un conflit intérieur, c’est lorsque notre conscience souhaite une évolution positive personnelle et que notre petite voix intérieure nous envoie des messages négatifs qui vont à l’opposé.
Notre petite voix intérieure peut nous faire beaucoup de mal, si une partie de nous continue à entretenir et à répéter ces pensées négatives. Nous ressentons alors la douleur en nous, sans vraiment la comprendre. Nous sommes alors créateur de nos propres conflits intérieurs, car notre conscience souhaite toujours le bonheur, la paix et la sérénité.
Après avoir fait de nombreux examens et avoir consulté plusieurs spécialistes de la santé, certaines personnes restent dans l’impasse et ne trouvent pas de solution à leur souffrance. Voici quelques exemples réels pour vous aider à comprendre le sens d’un conflit intérieur.
Consciemment, Paul veut, selon ses mots, maigrir de manière conséquente pour avoir une meilleure santé et vivre plus
longtemps. Il a réalisé de nombreux régimes, sans succès. Mais
sa petite voix intérieure lui dit régulièrement « je n’aime pas ton corps » ou plutôt « je ne t’aime pas »
Consciemment, Yves veut lâcher la douleur du dos qu’il a depuis son enfance. Mais sa petite voix intérieure lui dit automatiquement « la vie est une souffrance »
Consciemment, Anne veut lâcher les douleurs du ventre qu’elle traîne depuis sept ans. Mais sa petite voix intérieure lui dit régulièrement « je n’accepte pas le conflit familial » qui s’est passé, il y a sept ans.
Consciemment, Marie veut se libérer des migraines chroniques journalières qu’elle a depuis quatre ans. Mais sa petite voix intérieure lui dit sans relâche « je n’accepte pas la disparition de ma sœur » qui est décédée subitement il y a quatre ans dans un accident de voiture.
Consciemment, Michel veut se libérer des douleurs dans tout le dos

depuis son voyage en Afrique. Mais sa petite voix intérieure lui dit constamment « je porte la misère du monde ».
Consciemment, Jacques veut se libérer de son incapacité à avancer dans sa vie affective et professionnelle. Mais sa petite voix intérieure lui répète inlassablement « je suis nul ». Jacques entend souvent l’ancien message de son père lui répéter silencieusement et inlassablement « tu es nul ».
Consciemment, Géraldine souhaite réussir ses études, mais elle se sent en échec parce qu’elle n’arrive pas à travailler à la hauteur de ses envies. Elle entend sa petite voix intérieure qui lui répète régulièrement « tu n’arrives pas à te concentrer » et cela l’énerve et l’empêche réellement de faire son travail.
Consciemment, Valérie a besoin de parler en public, mais elle sent que c’est tout juste impossible. Sa petite voix intérieure lui dit « tais toi, tais toi ». Valérie perçoit encore en elle ce message « tais toi”. Sa mère lui répétait souvent ces mots lorsqu’elle était toute petite. Sa maman voulait juste trouver un moment calme après le travail. Consciemment, Etienne veut tout simplement dormir alors qu’il en est pratiquement incapable depuis dix ans. Mais sa petite voix intérieure lui renvoie des images violentes d’une scène de ménage et d’une séparation brutale qui se sont aussi passées il y a plus de dix ans.
Consciemment, Sophie veut se libérer des douleurs chroniques qu’elle a depuis son divorce. Mais sa petite voix intérieure lui envoie une rancune toujours présente envers son mari qui a su gérer le divorce en sa faveur. Sept ans après cette séparation, l’émotion négative de vengeance est toujours très présente.
Consciemment, Sandrine veut trouver une solution à ses migraines
qu’elle traîne depuis plus de trente ans. Mais sa petite voix
intérieure lui envoie plusieurs formes de culpabilité, l’émotion négative reste très présente même avec le temps. Sandrine observe l’attachement et l’identification à cette émotion négative.
Prenons le temps d’observer nos propres messages. Écoutons ce que notre petite voix intérieure rumine automatiquement.

Prenons conscience que nous sommes responsable de nos pensées cachées qui se répètent en nous. Observons cette mécanique de la pensée, pour mieux s’en libérer. Nous en sommes tous capables, si nous le souhaitons vraiment. C’est juste une prise de conscience et de décision. Arrêtons nous maintenant, nous pouvons tous voir les personnes ou les événements que notre petite voix intérieure n’a pas digéré. Nous pouvons souvent observer la négativité que nous ne sommes pas prêts à lâcher.
Nous pouvons tout le temps devenir l’observateur des émotions et sensations négatives que nous ruminons.
Et vous… Qu’est ce que vous répétez de négatif sur vous : Prenez le temps d’écrire.
Je suis …
Je suis …
Je suis …
La plupart de nos blocages viennent de ces pensées automatiques inconscientes. Nous avons vu que nous réagissons en permanence à ces émotions réflexes enregistrées dans notre passé sans en avoir pleinement conscience.
Sans le savoir, nous réagissons aux ordres validés par notre petite voix intérieure.
Pourtant nous devons réaliser que l’ensemble de nos pensées déterminent notre réalité d’aujourd’hui, ainsi que notre vie future.
Nous devons donc observer et arrêter de mélanger dans notre tête ces pensées inconscientes et conscientes car nous sommes manipulés, sans vraiment nous en rendre compte, par une partie de nos pensées inconscientes.
Si nous le souhaitons, nous pouvons progressivement créer une harmonisation de nos pensées tout simplement en prenant conscience qu’il y a sans doute des formes de réconciliation à faire dans nos différents niveaux de pensées, afin qu’elles aillent dans les mêmes directions.
Nous devons nous éveiller et prendre conscience de notre lutte intérieure, si nous voulons nous libérer de nos conflits intérieurs. Personne ne peut le faire à notre place.

Mais nous devons apprendre à guérir de nos combats intérieurs par la paix, car plus nous allons nous battre contre notre blessure intérieure, plus nous allons lui donner vie. Nous devons tous apprendre à lâcher, à accepter, à libérer notre négativité dans la paix, si nous souhaitons réellement vivre sereinement.
Dans cette compréhension, il y a des gens qui décident de porter la vie et des gens qui sont portés par la vie. Notre mental nous pousse à croire que la liberté se trouve ou s’achète à l’extérieur, mais notre vraie liberté consiste à faire la paix avec nous-même, à calmer notre petite voix intérieure, à sécuriser nos pensées de peur
et bien sûr à évacuer la négativité qui s’est cachée en nous.

___

En hypnothérapie, nous travaillions sur l’idée de libérer les pensées automatiques inconscientes. L’hypnothérapeute vise à aider la personne souffrante à lâcher les émotions douloureuses.

 

Comments are closed.